SFPDD: Communication pour la prévention des Mutilations Génitales Féminines dans les communes rurales de: Bantignel.

PROGRAMME DE COMMUNICATION SUR LA PRÉVENTION DES MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES

PROJET EN FAVEUR DE LA COMMUNE RURALE DE BANTIGUEL

 

4.   CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS

 

Au terme du projet, et malgré la non-atteinte ou l’atteinte partielle de 4 objectifs secondaires, nous estimons que le projet est un succès, réalisé dans les limites des moyens financiers obtenus et suivant le chronogramme établi. Les objectifs généraux ont été largement atteints, de notre point de vue, et les conditions de leur pérennisation sont créées par la mise en place du comité de veille de proximité. Solidarité Suisse-Guinée et son partenaire local SFPDD, par l’intermédiaire des points focaux, continueront à suivre l’évolution sur le terrain.

La reconversion des exciseuses pour une éventuelle insertion dans d’autres structures ou projets à revenus financiers, en favorisant le microcrédit, doit demeurer une des stratégies de prévention des MGF/E.

Nous pensons, également, que l’accentuation de la sensibilisation sur les droits et devoirs des femmes et le développement des activités génératrices de revenus en leur faveur contribueraient à l’amélioration des conditions de vie. De telles actions favoriseront leur insertion sociale et une meilleure implication des femmes dans l’abandon des pratiques des mutilations génitales féminines au sein de leur communauté.

SSG et SFPDD réitèrent leur reconnaissance aux communes de Confignon et Chêne Bougeries, pour leur appui financier à la réalisation de ce projet dans la commune rurale de Bantiguel. Elles se permettront de venir à nouveau l’an prochain les solliciter pour la réalisation de la suite de ce programme en faveur, comme initialement prévu, des communes rurales de Gouba et Kollanguel, dans les préfectures de Labé et Dalaba.