Cercle de femmes associées pour l’environnement et le développement durable (CEFED)

Le premier projet que l’Association Solidarité Suisse-Guinée a financé se nommé « Implantation de Moulins pour l´Appui aux Femmes dans l´extraction du beurre de Karité à Siguiri « 

Régions Administratives : Haute Guinée Préfectures : Siguiri. Sous-préfectures : Commune urbaine et village de kokoron

Le transfert financier a pu se

réaliser dans le permier trimestre 2013. Nous attendons maintenant le rapport final du projet !
Objectifs généraux : contribuer à l´amélioration des conditions de vie et de travail des femmes dans

l´extraction du beurre de karité.
Objectifs spécifiques :
– Améliorer les capacités techniques, d´organisation, de commercialisation et de gestion de 60 membres des deux (2) groupements (Séré-Ama) et village de kokoron
– Former 60 femmes à la nouvelle technique d´extraction du beurre de karité ;
– Alléger le travail physique, le temps de production, tout en améliorant le taux d´extraction et la qualité du produit fini, par l´introduction des machines broyeuses de noix de karité.

3. Description du Projet

: Ce projet émane de l´initiative de l´organisation des groupements féminins qui gèrent leurs propres ressources. Et dans ce cadre précis, elles évoluent en groupe en vue d´améliorer leurs conditions de vie de travail, leur niveau de vie et augmenter leur revenu monétaire.
Toutes ces femmes et hommes possèdent quelques connaissances rudimentaires dans l´extraction du beurre de Karité, qui ont besoin d´être perfectionnées.
Vu les capacités limitées de production des femmes rurales du Siguiri malgré leur courage, la réa

lisation de ce Projet sera la bienvenue.
La flore du terroir de Siguiri est très riche en Karité dont le beurre est entrain de devenir une denrée internationalement convoitée ; mais l´extraction de cette huile précieuse est de nos jours une opération très pénible et demande beaucoup de temps.
Ces femmes, d´après les séances de sensibilisation et d´information de « CEFED », sont suffisamment informées et savent désormais à quoi s´en tenir. La chance de succès est certaine car elles savent à quoi elles s´engagent désormais.

Coût approximatif du projet: 45 millions de francs guinéens.

La préfecture de Siguiri a

été identifiée comme étant l´une des douze (12) poches de pauvreté recensées dans la région.

L´exploitation de l’or joue un rôle important à la fois comme source de revenus de l´Etat et comme source d´enrichissement de la population locale. Elle fait également de cette préfecture le lieu de rencontre des populations venues de divers horizons entraînant un brassage des coutumes et mœurs. Cela s´explique par la prolifération de la prostitution clandestine, les mariages temporaires dénommés « Foudou-koudouni » dans les sites miniers, l´usage de la drogue et le tout couronné par l´analphabétisme

très élevé de la population en générale.

La particularité de la zone de transition réside dans l´imbrication complexe de formation de savanes arborisées dont des champs naturels d´arbres de karité.

A Siguiri et dans tous les villages qui constituent cette préfecture, en tout temps les femmes s´entraident et continuent à s´entraider dans les activités qui nécessitent des efforts collectifs. Au fil du temps, ces activités d´entraide se sont diversifiées pour inclure non seulement celles du bien être social, mais également d´ordre économique et éducatifs.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *